Comment investir dans l’agriculture au Québec (sans être propriétaire d’une ferme)?

agriculture

Investir dans l’agriculture peut sembler une bonne décision stratégique. Après tout, que l’économie dans son ensemble soit en récession ou en plein essor, les gens doivent encore se nourrir. Pour cette raison, de nombreux investisseurs considèrent que les investissements agricoles et fermiers sont à l’épreuve de la récession. De plus, à mesure que la population mondiale augmente, l’agriculture va jouer un rôle de plus en plus important dans le maintien des sociétés mondiales.

Cela dit, acheter une ferme telle quelle n’est pas une stratégie réalisable pour l’investisseur moyen, surtout au Québec. L’achat d’une ferme peut exiger un investissement important en capital et le temps et les coûts d’exploitation ou de location d’une ferme sont souvent considérables. Heureusement, les investisseurs disposent de nombreux autres moyens pour obtenir une exposition au secteur, au-delà de l’investissement dans une ferme.

À lire: Guide sur l’investissement socialement responsable

Important!

  • Investir dans l’agriculture signifie mettre son argent à la production, à la transformation et à la distribution de denrées et de cultures agricoles.
  • Il existe plusieurs façons d’investir indirectement dans l’agriculture, des REIT (Real estate investment trust) agricoles aux FNB agricoles sans oublier les marchés des matières premières.
  • Alors que le monde a besoin de nourrir une population croissante et avec moins de terres, l’intérêt pour la production agricole en tant qu’investissement s’est développé parallèlement à la population mondiale.

FPI agricoles

Le plus proche qu’un investisseur peut obtenir de posséder une ferme sans réellement en avoir une est d’investir dans une fiducie de placement immobilier (FPI) axée sur l’agriculture. Un bon exemple de FPI inclue Gladstone Land Corporation (LAND).

Ces FPI achètent généralement des terres agricoles et les louent ensuite aux agriculteurs. Les FPI des terres agricoles offrent de nombreux avantages. D’une part, ils offrent beaucoup plus de diversification que l’achat d’une seule ferme, car ils permettent à un investisseur d’avoir des intérêts dans plusieurs fermes sur une vaste zone géographique.

Les FPI de terres agricoles offrent également une plus grande liquidité que la possession de terres agricoles physiques, car les actions de la plupart de ces FPI peuvent être rapidement vendues en bourse. Et les FPI pour terres agricoles réduisent également le montant de capital nécessaire pour investir dans les terres agricoles, car un investissement minimum correspond au prix d’une action de FPI.

À lire: Combien d’économies avez-vous besoin pour prendre votre retraite au Québec?

Les actions agricoles

actions agruculture

Les investisseurs ont également accès à un assortiment de sociétés cotées en bourse qui opèrent dans le secteur agricole. Ces entreprises vont de celles qui cultivent et produisent directement des cultures à celles qui travaillent dans une variété d’industries qui soutiennent les agriculteurs.

Les actions de production végétale

Une opportunité d’investissement potentielle est dans les entreprises qui plantent et récoltent diverses cultures. Bon nombre de ces entreprises se livrent également à des activités de soutien telles que la distribution, la transformation et l’emballage. Malheureusement, il existe un nombre limité d’entreprises de production agricole cotées en bourse, parmi ces dernières figurent Cresud (CRESY), Fresh Del Monte Produce Inc. (FDP), et plusieurs autres.

Les actions des industries de soutien agricole

Les investisseurs peuvent également acheter des actions dans une variété d’industries qui soutiennent l’agriculture. Trois des plus grandes industries sont des entreprises qui vendent des engrais et des semences, des fabricants de matériel agricole et des distributeurs et transformateurs de cultures.

  1. Engrais et graines: De nombreuses entreprises sont impliquées dans la production et la vente d’engrais et de semences, et les investisseurs vont vouloir déterminer quelle part des revenus de chaque entreprise provient réellement de l’agriculture, car certaines desservent également un certain nombre d’autres secteurs.
  2. Distribution et traitement: De nombreuses entreprises fournissent l’infrastructure qui transporte les récoltes de la ferme à l’épicerie locale. Parmi ceux qui transportent, traitent et distribuent les récoltes. Comme pour les équipementiers, certains de ces distributeurs ne tirent qu’une partie de leurs revenus d’activités liées à l’agriculture.
  3. Équipement: L’agriculture est une activité qui a fort besoin d’équipement, donc les investisseurs peuvent obtenir une exposition au secteur en investissant dans des fabricants d’équipements à vocation agricole. Un exemple de compagnie d’équipement agricole est Deere & Co.

Fonds mutuels agricoles

Fonds mutuels agriculture

Il existe également des fonds communs de placement qui investissent dans les secteurs des fermes et de l’agriculture. Si cela vous semble intéressant, vous devez d’abord déterminer si le fonds investit dans des entreprises liées à l’agriculture ou investit dans des matières premières. N’oubliez pas non plus que bon nombre de ces fonds sont exposés à d’autres secteurs en plus de l’agriculture. Donc, si vous êtes plus intéressé par un investissement purement fermier ou agricole, il vaut probablement mieux opter pour d’autres types de classes d’actifs.

Lorsqu’ils investissent dans des fonds communs de placement, les investisseurs doivent tenir compte des frais et des performances passées et les comparer à ceux des FNB, par exemple. Un des fonds communs de placement exposés aux entreprises agricoles ou aux matières premières est le Fonds Fidelity Global Commodity Stock (FFGCX).

FNB agricoles

Les fonds négociés en bourse (FNB) sont un bon outil pour les investisseurs afin d’obtenir une exposition diversifiée au secteur agricole. L’ETF Market Vectors Agribusiness (MOO), par exemple, offre un accès à un ensemble diversifié d’entreprises, investissant dans des entreprises qui tirent au moins 50% de leurs revenus de l’agriculture.

Comme pour investir dans tout type de FNB, les investisseurs doivent examiner attentivement les frais de gestion de chaque FNB et la performance de l’indice que le fonds suit.

À lire: Wealthsimple Trade: Comment ça marche?

Matières premières légères

matières premières agriculture

Les investisseurs plus spéculatifs peuvent être intrigués par l’idée d’investir directement dans les matières premières, dans l’espoir de profiter des variations de prix sur le marché. Bien que vous puissiez obtenir une exposition aux matières premières simplement en achetant des contrats à terme, il existe également un certain nombre de FNB et de billets négociés en bourse (ETN) qui offrent un accès plus diversifié aux matières premières.

Alors que certains FNB et ETN donnent aux investisseurs une exposition à un produit spécifique (comme le café (JO), le bétail (COW), les céréales (GRU), le maïs (CORN), le cacao (NIB) et le sucre (SGG)), d’autres offrent une panier de produits.

À titre de bon exemple, le FNB agricole Invesco DB (DBA) investit dans des contrats à terme sur le sucre, le blé, le soja et le maïs.

Conclusion

Les investisseurs qui cherchent à mettre de l’argent dans le secteur agricole ont de nombreuses alternatives à l’achat d’une ferme. Les investisseurs qui espèrent reproduire au plus près les rendements de la possession de terres agricoles peuvent acheter une FPI pour terres agricoles.

Pour ceux qui recherchent une exposition plus large au secteur agricole, faire des investissements en actions dans les producteurs agricoles, soutenir les entreprises ou les FNB pourrait être leur meilleure option. Et ceux qui cherchent à profiter des variations de prix des matières premières agricoles ont à leur disposition une gamme de contrats à terme, de FNB et d’ETN.

Avec toutes ces options, les investisseurs devraient être en mesure de trouver une stratégie d’investissement qui correspond à leurs besoins.

À lire: Guide du débutant sur les métaux précieux

Laisser un commentaire:

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Sliding Sidebar